Laurent Cochini (Sixième Son) "nous avons déployé une douzaine de studios à distance"

Laurent Cochini - Sixième Son

Deuxième semaine de confinement...CB News poursuit sa série d'interviews de professionnels de la filière communication, initiée mardi 17 mars dernier. Le "bon son", on en rêve encore davantage aujourd'hui...Laurent Cochini, directeur général de Sixième Son , s'est prêté à l'exercice. Voici ses réponses.

1) Comment allez vous à l'agence ? Dans le réseau ?

Laurent Cochini : l'agence va bien merci, et la priorité est évidemment la santé de nos collaborateurs : ils sont désormais plus de 40 dans six pays et tous ont été opérationnels en télétravail très rapidement. Notre chance est que l'organisation de l'agence était déjà ultra collaborative entre les différents bureaux ce qui nous a permis de ne pas vivre le travail à distance avec complexité.  Nous maintenons le lien au quotidien avec l'équipe et les clients. Nous avançons sur les projets qui se poursuivent.  Nous profitons aussi de cette période particulière pour nous lancer dans des missions de fond pour l'agence en créant des comités internes de pilotage.  Sur le plan de l'activité, cette crise intervient après une année exceptionnelle en France comme à l'étranger qui nous permet d'être armés. Cependant et comme c'est le cas pour l'ensemble du secteur, il va falloir être vigilants et prévoyants. 

2) Qu'avez-vous mis en place avec vos clients pour continuer vos missions ?

Laurent Cochini : nous avons très vite mis en place des solutions pour nos clients et nos partenaires en agence afin de continuer à créer et produire le son et la musique de leurs campagnes TV, digitales ou radio. Nous avons déployé une douzaine de studios à distance qui permettent de produire efficacement et dans de bonnes conditions. Nous avons aussi un excellent réseau de comédiens voix, via l'association Les Voix notamment, avec lequel nous nous sommes organisés. On doit de toutes façons s'adapter et c'est ce qu'attendent nos clients.

3) La création sonore peut-elle être un vecteur de communication encore plus puissant en ce moment ?

Laurent Cochini : notre message depuis des années est de dire que la question n'est pas celle du son, mais du bon son. Notre métier est de créer l'incarnation sonore des marques quel que soit le contexte. L'identité sonore, comme l'identité visuelle d'ailleurs, n'est pas pas figée mais mouvante. Notre rôle sera d'accompagner les changements qui seront vraisemblablement majeurs dans la communication des marques dans les mois à venir. Nul doute que les briefs de demain auront besoin de la puissance fonctionnelle et émotionnelle du son et de la musique pour permettre aux marques d'être mieux comprises dans un monde qui change.  Enfin, la question de la défiance vis à vis des annonceurs ne s'est jamais posée avec autant de force qu'aujourd'hui. Les marques doivent avoir un vrai rôle social et un fort pouvoir émotionnel pour s'engager avec conviction dans notre société. La musique représente un levier formidable de succès dans cette quête. 

4) Comment pouvez-vous être utile, votre agence et votre segment en particulier, à la société ?

Laurent Cochini : depuis sa création, Sixième Son a systématiquement consacré du temps et de l'argent à des ONG ou des causes qui participent à la cohésion sociale et au mieux être des plus fragiles d'entre nous. La musique rassemble et ignore bien souvent les frontières géographiques comme sociales.  Pour 2020, nous étudions plus particulièrement deux projets très inspirants. Celui d'une association qui achète des systèmes auditifs et équipe gratuitement les personnes déficientes, jeunes et moins jeunes. La lutte contre ce handicap nous tient évidemment à cœur chez Sixième Son. Il crée de l'isolement social et du déclassement. L'autre projet, c'est celui de l'association One Million Guitars. C'est une initiative formidable : offrir des guitares aux écoles des quartiers défavorisés en France et à travers le monde. En faisant entrer la musique et sa pratique dans leur vie, cette association apporte à beaucoup d'enfants et de façon exceptionnelle de la lumière et de l'espoir. Certains membres de l'équipe ont d'ores et déjà fait des dons à cette association à titre personnel, enthousiasmés par cette rencontre.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par