Monsieur Grégoire quitte la chose

Pascal Grégoire

"Après 30 années passées dans le monde de la publicité, dont la moitié à faire naître et grandir une des agences qui a bouleversé le marché il y a quatorze ans et qui a provoqué la création de toute une vague d’agences indépendantes, il est temps pour moi, de me consacrer à l’écriture et au monde de l’édition. Je pars serein. L’agence est solide, toujours indépendante, créative et novatrice" explique Pascal Grégoire. Le coprésident fondateur de l’agence va se consacrer pleinement à la littérature et à l’édition. Il a publié en 2018 son premier roman, Goldman Sucks (Le Cherche midi). Son deuxième roman, Monsieur le Maire, est sorti en janvier dernier. Un troisième roman est en préparation et une adaptation de Monsieur le Maire est en cours d’écriture pour un long métrage qui devrait voir le jour fin 2021. Enfin, Pascal Grégoire accompagne également le lancement d’une maison d’édition baptisée Novice. Grande figure de la pub, Pascal Grégoire, après un stage chez CLM, devient directeur de la création de Bélier, puis ce sera les aventures au sein de GBHR, BLLB en passant par BCRC. Avant de prendre la présidence de CLM en 2003, il fonde l'agence Leagas Delaney Paris Centre en 1998. Pour en savoir davantage sur ce virage, CB News dans son dernier magazine (daté mars - N° 83), esquisse le portrait de Pascal Grégoire.

Nouvelle chose

Désormais placée sous la présidence d’Eric Tong Cuong, co-fondateur, entouré de Fabien Teichner à la création (arrivé en septembre dernier), de Florence Couvidat (DGA associée), de Sylvie Dao et de Barka Zerouali (associées de la première heure), et de toute l'équipe, l’agence ouvre donc un nouveau chapitre, avec pour ambition une "exigence stratégique et une excellence créative portées à leur plus haut niveau". "Depuis sa création , la chose a été le creuset de plusieurs vocations artistiques. Aujourd’hui, c’est au tour de Pascal d’accomplir ce grand saut et de s’engager pleinement dans l’écriture. C’est un choix formidable et courageux, pour lequel je lui souhaite le meilleur" conclut Eric Tong Cuong.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par