Harcèlement moral : TV5 Monde a lancé 4 procédures disciplinaires

bigot

Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde

Quatre procédures disciplinaires sont en cours à TV5 Monde après la révélation d'un climat de "souffrance au travail", a confirmé vendredi à l'AFP la direction de la chaîne de la francophonie, après la parution d'une enquête de Médiapart. Des situations de "harcèlement moral", des agissements sexistes et un "mal-être généralisé" ont été recensés dans deux enquêtes internes présentées en juillet et décembre 2019, l'une émanant de représentants de la rédaction et l'autre mandatée par la direction de la chaîne. Deux procédures pouvant aller jusqu'au licenciement ont été engagées contre un directeur adjoint de l'information et le directeur de la rédaction. Deux autres procédures concernent des journalistes. La rédaction de TV5 Monde avait déjà adopté en avril 2019 une motion de défiance à l'encontre de sa direction pour protester contre un projet éditorial jugé "indigent" et "une gouvernance brutale". Depuis, l'ensemble de l'ancienne direction de l'information de TV5 Monde est partie ou en arrêt maladie. Et une nouvelle directrice de l'information a été nommée : Françoise Joly, ex-présentatrice du magazine "Envoyé Spécial" sur France 2. La direction de TV5 Monde n'a pas souhaité commenter les procédures en cours. "Nous reconstruisons avec Françoise Joly après une période très compliquée", a cependant précisé à l'AFP le PDG de l'entreprise publique, Yves Bigot. "Cette situation doit appartenir au passé", a-t-il commenté.

Comme les autres médias de l'audiovisuel public, la chaîne a subi une baisse de sa dotation accordée par la France, fixée pour 2019 à 77,7 millions d'euros, en baisse de 1,2 million par rapport à 2018. La direction a annoncé mi-novembre la suppression des trois journaux de nuit ainsi que trois émissions, avec à la clef huit suppressions de postes à la rédaction, via des départs volontaires. TV5 Monde, fondée en 1984, est une chaîne francophone internationale financée par la France, la Suisse, le Canada, le Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles. L'entreprise opère un réseau mondial de 11 chaînes, qui diffusent des programmes originaux, et des émissions de ses partenaires (France Télévisions, la RTBF, RTS, Radio Canada...). Son budget s'élevait à 112 millions d'euros en 2018 (filiales inclues), dont deux tiers issus de la redevance française. Le groupe travail actuellement au lancement prévu pour septembre prochain d'une nouvelle plateforme baptisée TV5 Monde Plus. Celle-ci a pour ambition de "soutenir le rayonnement de la création audiovisuelle francophone à l’international », nous avait indiqué Yves Bigot en septembre dernier.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par