Kim Younes-Charbit (BFM BUSINESS) : « Une mobilisation exceptionnelle de la rédaction face à la crise »

Kim Younes-Charbit (BFM BUSINESS)

Nous continuons notre série d'interviews, débutée mardi 17 mars, avec une chaîne qui s’adresse aux acteurs économiques et financiers fortement impactés par cette crise. Kim Younes-Charbit, directrice générale de BFM Business (Altice), a répondu à nos questions. Elle annonce notamment une progression de +78% en couverture TV.

1) Comment la rédaction de BFM Business s'organise-t-elle pour couvrir cette période particulière ?

Nous traversons une crise sans précédent, qui a totalement bouleversé la vie sociale et l’activité économique. Comme toutes les entreprises, BFM Business est impactée. A l’annonce du confinement, nous avons pris des mesures fortes pour adapter notre antenne, en minimisant nos effectifs sur site et en produisant nos émissions différemment, avec notamment des interviews par visioconférence. Grâce à ces aménagements, la matinale Good Morning Business de Christophe Jakubyszyn continue, et notre public peut suivre chaque jour les dernières informations pratiques, l’actualité des marchés financiers mondiaux, et l’analyse des derniers développements liés à la crise.

Nous continuons par ailleurs à donner la parole aux décideurs publics de premier plan (les ministres Bruno Lemaire, Muriel Pénicaud, Agnès Pannier-Runacher, Cédric O, le gouverneur de la banque de France, les représentants du MEDEF, des syndicats, et des plus grandes associations professionnelles, etc), aux dirigeants des plus grandes entreprises, ainsi qu’aux entrepreneurs de tous les secteurs. 

BFM Business est le 1er média français radio/ TV sur l’actualité économique et la vie des entreprises. Toute l’année, nous accompagnons les entreprises pour les aider à développer leurs activités. Plus que jamais face à l’épidémie, notre rôle est d’assurer la continuité de l’information, tout en garantissant la sécurité de nos collaborateurs.

2) Après moins d'un an à la tête de la chaîne, le défi est de taille. Comment le surmonter ?

BFM Business, c’est une équipe de 90 collaborateurs, et une rédaction de 50 journalistes spécialisés. Avec Thierry Arnaud, le directeur de la rédaction, nous travaillons main dans la main pour adapter notre organisation et notre grille selon l’évolution de la situation. Nos journalistes sont pleinement mobilisés et solidaires pour apporter leur éclairage dans un contexte où le besoin d’information est extrêmement fort. Et leur expertise économique sert également les autres antennes du Groupe, en particulier BFMTV. C’est grâce à cette collaboration fluide et fructueuse que nous parvenons à faire face à la crise.

3) Comment se portent vos audiences ?

La période de confinement a fortement accru la consommation TV, en particulier pour les chaînes d’information. En tant que 1ère chaîne éco de France, BFM Business est logiquement concernée. Nos audiences ont ainsi fortement augmenté, en télévision, sur notre site, et sur notre application, avec une progression de +78% en couverture TV et +48% en durée d’écoute, et +50% en visites. La matinale Good Morning Business a battu son record historique, avec près de 600 000 téléspectateurs présents sur le canal 23 de la TNT.

4) Vous lancez le rendez-vous quotidien « La France qui résiste » : pourquoi ce format ?

L’une des caractéristiques de BFM Business est son ton positif, qui transparaît du slogan « la France a tout pour réussir ». Il est important de continuer à porter ce discours. « La France qui résiste », c’est un rendez-vous quotidien multi-diffusé à 8h40, 18h50 et 20h50 pour présenter l’histoire positive d’une entreprise qui se bat pour surmonter la crise. Avec ce format, nous adaptons aussi exceptionnellement notre slogan, avec une idée à laquelle nous croyons fortement: « La France a tout pour repartir ».

5) Vous avez annoncé la mise à disposition de certains écrans publicitaires : qui voulez-vous mettre en avant ?

Face à la crise, nous avons souhaité donner plus de visibilité à des entreprises en difficulté. A partir du 6 avril, nous ouvrons nos espaces publicitaires à un programme court multi-diffusé en radio/ TV, « La parole aux entreprises », mettant en avant des témoignages de TPE/ PME qui se battent pour sauver leurs activités. En une minute, filmés en face caméra avec leurs propres smartphones, des dirigeants d’entreprise partageront une difficulté et une solution, concernant par exemple l’organisation de leurs équipes, le financement de leur activité, l’adaptation de leur outil de production ou de leur logistique. L’idée est de soutenir des entreprises qui n’ont pas forcément les moyens de recourir à la publicité, pour leur donner un coup d’éclairage pendant cette période difficile. C’est un dispositif entièrement gratuit.

6) Vous annoncez un prochain rendez-vous, autour d’une libre antenne pour les entreprises ?

Les conséquences économiques de la crise et les mesures annoncées par les pouvoirs publics suscitent de nombreuses questions au sein des entreprises. Notre rôle est d’y répondre, pour les aider à surmonter les difficultés et à préparer la sortie de crise. A partir du 6 avril, à travers le programme « BFM Business avec vous », nous ouvrons un espace d’échange et d’accompagnement tout au long de la journée, avec un module diffusé chaque heure entre 7h40 et 19h40. Nous avons créé un espace dédié pour collecter toutes les questions, avec une boîte email, une page dédiée et un hashtag sur les réseaux sociaux « #BFMBusinessAvecVous ». C’est un dispositif interactif exceptionnel, qui témoigne de l’implication exceptionnelle de la rédaction, pour continuer à informer aux mieux les entreprises.

7) La chaîne organise de nombreux évènements pendant l'année : votre programmation a-t-elle été chamboulée par le confinement ?

Nous avons la chance d’être peu impactés dans ce domaine à ce jour, nos principaux événements étant prévus en fin d’année. Après avoir tourné les castings de la BFM Académie (15ème saison) dans 3 villes françaises, Toulouse, Lyon et Sophia-Antipolis, nous avons suspendu les tournages à Paris et au Mans. Nous espérons les reprendre dès la fin du confinement, pour une diffusion avant l’été. Nous avançons par ailleurs sur la préparation d’autres grands événements, notamment les forums BFM Patrimoine et Impact PME, qui permettent d’échanger entre professionnels et experts sectoriels, et la grande cérémonie des BFM Awards, référence du secteur économique depuis plus de 15 ans. Les conséquences de la crise et la reprise seront évidemment au cœur du contenu.

8) Pensez-vous déjà à l'après ?

Le quotidien extraordinaire que nous vivons nécessite une attention permanente à l’adaptation de nos activités, selon l’évolution de la situation. Il est important de rester concentré sur le présent pour pouvoir prendre des décisions et agir. Mais bien sûr, en parallèle, nous préparons la sortie de crise avec beaucoup d’espoir et d’ambition. Nous sommes conscients que l’économie et la vie des entreprises vont se transformer, et que cela va prendre du temps. Nous voulons être prêts pour accompagner ce mouvement et continuer à jouer notre rôle d’information, au plus près des entreprises.

9) Dans vingt ans, quand il faudra raconter cet épisode, que direz-vous ?

Cette crise inédite nous a brutalement surpris et profondément bouleversés, dans notre façon de vivre et de travailler. C’était une épreuve sans précédent, qui nous a atteints au cœur, et qui nous a aussi fait progresser. Dans l’entreprise, nous avons adapté nos modes de travail et de collaboration, avec créativité, en surmontant les difficultés techniques et opérationnelles. Nous avons aussi resserré les liens entre les collaborateurs, et prouvé notre résilience. Et nous avons renforcé notre passion pour notre métier, la passion d’informer et de faire avancer.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par