Reworld Media officiellement propriétaire de Mondadori France

mondadori

C’est fait. Quasiment un an après son annonce officielle en septembre 2018, le groupe Reworld Media* met la main sur 100% du capital de Mondadori France*, valorisé à hauteur de 70 millions €, auxquels s'ajouterait un gain éventuel de 5 millions d'euros, en fonction des performances opérationnelles futures de Reworld Media en 2020. Le groupe présidé par Pascal Chevalier a en effet obtenu, selon un communiqué mercredi, « les accords nécessaires et réuni les conditions prévues aux termes du protocole d’accord communiqués le 19 avril 2019 ». A savoir, d’abord, l’autorisation de l’Autorité de la concurrence, à la condition de céder un titre de presse automobile. Ensuite, l’approbation par l’assemblée générale de Reworld Media, qui s’est tenue le 29 juillet, de l’apport en nature à Reworld Media d’une partie du capital de Mondadori France et « l’émission de 3 558 718 actions Reworld Media en rémunération de l’Apport », toujours selon ce communiqué, qui seraient souscrites par la maison-mère italienne de Mondadori France, soit de 8 à 10% du capital. Et, enfin, l’obtention par Reworld Media d’un financement bancaire pour un montant total de 93,3 M€.

Un nouvel ensemble à 483 millions €

Avec ce rachat, Reworld Media peut ainsi se revendiquer « 1er groupe de presse magazine français » avec « plus de 50 marques média » print et numérique, et afficher « plus de 1 100 collaborateurs répartis dans 11 pays ». Le nouvel ensemble pèse un chiffre d’affaires annuel global de 483 millions € et un EBITDA de 37,2 M€ (compte non tenu des éléments non récurrents et en données pro forma établies sur la base des comptes clos au 31 décembre 2018 de chacune des sociétés). Reworld Media apporte ainsi « son savoir-faire dans la digitalisation, la création de nouveaux revenus et le développement des audiences (…) et Mondadori France apporte la puissance de ses marques média, ses compétences éditoriales ainsi que sa forte expertise des activités magazine », conclut-il.

Pourtant, du côté de l’intersyndicale de Mondadori France, on ne cachait pas le 11 juillet dernier sa satisfaction en pensant avoir gagné « quelques mois » de répit. Le Tribunal de grande instance de Nanterre, saisi par le Comité social économique (CSE) de Mondadori France, avait « reconnu les lacunes de l’information des instances représentatives du personnel sur le projet de vente, ainsi empêchées de remplir (ses) prérogatives », avait-il indiqué dans un attendu. Et avait enjoint la filiale du groupe italien à « ouvrir une information-consultation sur les orientations stratégiques sous 8 jours », sous peine d'astreinte de 50 000 euros par jour de retard. Une information-consultation doit se faire « avant toute remise valable d'un avis sur le projet de cession et toute saisine régulière de l'autorité de la concurrence », rappelait-il alors.

* : Reworld Media compte parmi ses titres marie france, Be, Le Journal de la Maison, Maison&Travaux, Gourmand, Auto Moto et Télé Magazine.

** : Mondadori en France édite notamment Auto Plus, Pleine Vie, Top Santé, Biba, Grazia, Closer, Télé Star, Le Chasseur Français ou encore Science et Vie, etc.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par