Christophe Dépont, Allianz : « Le sport va continuer chez nous après Paris 2024 ! »

Christophe Depont

L'interview du directeur marque, publicité, réseaux sociaux et partenariats d’Allianz France.

Cadeau : voici son interview exclusive, parue dans le CB News de mars, au sein de notre dossier sur l’héritage des Jeux olympiques et paralympiques.

CB News : Comment mesurez-vous l'impact de votre partenariat avec les JOP ? Quels sont les indicateurs de succès ?

Christophe Dépont : Comme nous abordons le partenariat sous l’angle de 3 piliers (People, Business, Brand), nous évaluons l’impact sur l’interne, l’activité commerciale et les problématiques de branding.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont une très belle opportunité pour engager nos collaborateurs et travailler notre marque employeur. En interne, on suit deux indicateurs qui ne cessent de croître au cours des 3 dernières années : la notoriété du partenariat qui dépasse les 95% et la fierté de travailler pour une entreprise partenaire des Comités Internationaux Olympique et Paralympique qui frôle les 90%. Les études que nous faisons indiquent un taux d’attractivité de l’entreprise de 15 points supérieur chez les actifs ayant connaissance de notre partenariat olympique versus ceux qui n’en ont pas entendu parler.

Côté business, nous assurons des infrastructures de Paris 2024, notamment des nouveaux équipements, et nous utilisons ce partenariat pour animer nos points de vente. Nous incentivons nos forces commerciales, avec des dotations de packages JO, et offrons plus de 2000 places à nos clients et prospects souscrivant un nouveau contrat avant le 30 avril.                                            

Sur la marque, qui est encore jeune en France, notre ambition est de progresser en notoriété spontanée grâce au JOP, et d’intégrer le top 5 de notre univers sur ce critère. Et nous souhaitons continuer de développer l’item de « likeability » (« une marque que je trouve sympathique ») qui a gagné 2 points cette année.

CB News : Après Paris 2024, comment allez-vous capitaliser sur votre partenariat avec les JOP ?

Christophe Dépont : Tout d’abord, le sport fait partir de l’ADN d’Allianz et nous sommes partenaires des JOP jusqu’en 2028. Le sport va continuer chez nous après Paris 2024 !

Nous continuerons notre communication olympique comme le partenariat nous y autorise. Ainsi, nous continuerons après les Jeux le partenariat de brand content que nous avons depuis 3 ans avec L’Equipe et Konbini pour parler de notre team d’athlètes.

Sur la thématique du « sport santé », nous avons beaucoup d’initiatives, notamment internes, qui se poursuivront. Les prochaines Allianz Sports, nos olympiades internes, auront lieu à Paris en 2026. L’Allianz World Run est un challenge annuel alliant le sport et l’éco-sociétal, qui a rassemblé l’an dernier 14 000 collaborateurs dont 600 en France.

CB News : Quels sont les médias ou canaux de communication qui permettent le mieux de faire vivre et fructifier votre partenariat ?

Christophe Dépont : Tous se complètent, en fonction des cibles et des âges du public. La télévision reste incontournable pour toucher le grand public et faire de la répétition. Nous allons rediffuser notre film manifeste, qui met en scène nos athlètes et leurs coaches. Il a obtenu un excellent résultat de taux d’agrément et d’attribution à la marque dans notre post-test réalisé avec Toluna.

Nous avons fait le choix du parrainage TV des Jeux paralympiques sur France Télévisions, car nous faisons partie des quelques partenaires terrains des Jeux paralympiques

Compte-tenu de l’importance du partenariat, nous avons créé, il y a plus de 2 ans, des comptes sociaux dédiés au sport (« Le vestiaire Allianz ») sur Instagram et X, qui parlent de nos athlètes et de l’actualité olympique. Ils touchent des dizaines de milliers de followers qui ne se seraient sans doute pas abonnés aux autres comptes sociaux d’Allianz.

Nous serons présents en affichage pendant les JOP dans le métro parisien, ainsi que dans les gares de villes olympiques (Paris, Lille, Bordeaux, Marseille).

En presse, nous avons des partenariats avec So Press, L’Equipe, Le Monde et Le Parisien, et nous utiliserons tactiquement la presse quotidienne pour relayer, on l’espère, les médailles de nos athlètes.

À lire aussi

Filtrer par