Maxime Piquette (Ausha) : 350% de hausse de l’audience sur les podcasts jeunesse

piquette

C'est la cinquième semaine de confinement. CB News, au delà de l'endurance, continue d'informer. Nous poursuivons notre série d'interviews, débutée le 17 mars, avec aujourd'hui le témoignage de Maxime Piquette, CEO de la plateforme d'hébergement de podcasts Ausha.

1) Comment allez-vous pendant ce confinement ? Et Ausha ?

Sur le plan personnel, tout va bien, je suis confiné à la maison en famille comme la plupart de l’équipe. Nous avons beaucoup de chance puisque l’ensemble de l’équipe Ausha est maintenue à 100% dans les mêmes conditions que d’habitude finalement… Mais chacun chez soi à sa tâche. L’activité continue, on s’adapte à la situation au quotidien. Dans cette période assez troublée, nous sommes plus créatifs pour animer la vie de l’équipe. Pendant cette crise, nous retenons des éléments assez positifs tout de même car nous sommes bien plus proches grâce aux actions que nous mettons en place pour garder le lien entre nous. Le travail à distance n’est pas un souci puisque nous sommes une petite entreprise, ce qui diffère, c’est la période qui est beaucoup plus longue évidemment !

On trouve des moments un peu différents pour relâcher la pression. Je suis très vigilant sur ce point, car j’accorde une grande importance au bien-être de l’équipe, rester lié les uns aux autres pour traverser cette période de confinement est ma priorité. Ausha se porte bien, il y a une recrudescence des demandes de création de podcast. On remarque d’après nos analyses internes que le loisir créatif virtuel est en forte augmentation. Aujourd’hui, beaucoup de personnes profitent de ce moment particulier pour se lancer dans l’aventure.

2) Vous proposez la gratuité de votre plateforme pour tous les enseignants : pourquoi ?

L’initiative est née suite à la demande d’un professeur de SVT qui nous a contactés pour créer des podcasts à l’attention de ses élèves. Nous nous sommes alors dit que nous avions également un rôle à jouer, en aidant les enseignants qui souhaitent maintenir le lien avec leurs élèves confinés. Ce professeur a créé son podcast assez rapidement. C’est simple, l’élève peut l’écouter quand il veut avec son casque audio et comme il n’y a pas d’image, il doit davantage se concentrer. En plus, de pouvoir garder le lien, l’écoute stimule la concentration. Le but pour nous, en offrant la gratuité de la plateforme, est de permettre aux enseignants de renforcer le lien avec leurs élèves et vice-versa.

Encore une fois, enregistrer un podcast c’est très simple, plus facile que l’enregistrement d’une vidéo. Le podcast est totalement privé car, nous avons un système qui permet de privatiser les podcasts seuls les élèves ayant les droits d’accès pourront l’écouter. Les élèves peuvent participer à la leçon en envoyant une capture audio aux professeurs et à leurs camarades, ce qui réduit la distance imposée par le confinement et reste un bon moyen de garder le lien. Ça change des leçons envoyées par mails ! Les professeurs ont la possibilité d’adapter les formats selon leurs besoins. Une quinzaine de podcast ont déjà été créés depuis le début du confinement par les enseignants pour leurs élèves.

3) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ?

On organise gratuitement cette semaine, un Webinar pour aider nos clients à augmenter leurs audiences. Des conseils qui feront la différence et leur permettront de gagner des nouveaux auditeurs. Nous continuons à mettre en place des moments avec nos clients pour les accompagner, afin qu’ils s’adaptent à la situation au quotidien.

4) Observez-vous une explosion de l'audience des podcasts ?

Ce que l’on a remarqué vis à vis de l’audience c’est une augmentation de 27% au global et 350% d’augmentation spécifiquement sur les podcasts jeunesse depuis le début du confinement. Avec 2 types de podcasts jeunesse. Les podcasts qu’on appelle « Éducation » tel que « Le Français comme j’aime » ou « Maman j’ai raté l’actu » pour enfants qui marche très bien qui servent à se documenter et apprendre à travers le podcast. Et nous avons les histoires comptées aux enfants qui marchent encore mieux ! Un bon moyen pour les décrocher des écrans.

5) Est-ce selon vous une période plus propice au média audio ?

L’audio est le média de la sincérité et de la confiance d’après plusieurs études. Je pense donc que la période convient parfaitement à ce besoin. Plusieurs entreprise nous ont contacté pour créer un podcast. En effet, en cette période difficile, il est plus simple de créer un podcast qu’une vidéo. Pas besoin d’une jolie image, un bon micro et une pièce isolée suffit. De nombreux nouveaux podcasteurs indépendants profitent aussi de cette période pour se lancer. Certains avaient ce projet depuis bien longtemps mais manquaient de temps pour le faire.

6) Économiquement, comment va Ausha ?

Ausha se porte bien. Nous avons fait notre levée de fonds au bon moment (juste avant le confinement). Et avons lancé notre projet d’accélération avec les premières embauches. Nous avons une bonne croissance et nos utilisateurs sont heureux de la solution et nous donne la super note de 4,5/5 sur Trustpilot ! Enfin, nous constatons une forte hausse de la création de podcast. Depuis le confinement nous avons +20% de création de podcast sur Ausha.

7) Dans vingt ans, comment expliquerez-vous cette période inédite ?

C’est la question ! Je pense que nous vivons un moment historique qui sera dans tous les livres d’histoire. Ça nous rappelle aussi d’une certaine manière la force de la nature, de notre petitesse face à la grandeur de tout ce qui nous entoure. Je ne sais pas en tout cas comment je verrai ça dans 20 ans. J'espère sincèrement que nous aurons pris conscience des enjeux qui nous ont échappés jusque là. Que cette crise sera un véritable réveil face à la crise écologique que nous vivons. Ça nous ramène à la réalité. En tout cas nous devons en tirer des leçons positives pour la suite.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par